Rhinoplastie médicale | Médecine esthétique - Dr Eric ALLAMAGNY, ORL, Chirurgien cervico-facial, Médecine esthétique, Nancy (54) Metz (57) Lorraine France

Aller au contenu

Menu principal :

Médecine esthétique



" Votre apparence au naturel..."

"La médecine esthétique efficace et sûre,
adaptée à vos besoins, vos envies, votre budget."


Orientation

Rhinoplastie médicale


Il s'agit d'une correction médicale des défauts au niveau du nez.
Lorsque les défauts ne sont pas importants, la rhinoplastie médicale permet d'améliorer l'aspect de son nez sans passer par la chirurgie geste dont l'aspect plus "agressif" peut souvent empêcher le patient de franchir le cap.
Il est alors possible de travailler sur diverses zones : l'arête, pour affiner ou estomper une bosse, la pointe du nez, pour la remonter, la columelle ou encore les ailes du nez.

La rhinoplastie médicale peut aussi tout à fait être un complément de soins d'une rhinoplastie chirurgicale s'il persiste de petites imperfections.

Rhinoplastie médicale sans chirurgie par le Docteur Eric Allamagny Médecine esthétique Nancy Metz

Le principe repose sur l'injection de produits de comblement, en l'occurrence de l'acide hyaluronique, de RADIESSE® ou ELLANSE®, grâce à de très fines aiguilles ou micro canules. Il est possible aussi d'avoir recours à la toxine botulinique pour faire remonter la pointe du nez ou encore pour traiter les rides paranasales. L'injection se fait au cabinet, une crème anesthésiante loco-régionale peut être appliquée avant. Le rendu est visible quasiment instantanément, le temps que le produit injecté se diffuse.

Il faut éviter la prise d'anticoagulants, d'anti-inflammatoires, de vitamine C ou d'aspirine dans les huit jours précédents l'injection pour éviter les risques de saignement ou d'hématome localisés au site d'injection.

Il ne doit pas être associé avec un traitement laser, peeling chimique ou dermabrasion.

Un douleur au point d'injection peut nécessiter l'infiltration d'un anesthésique local (prévenir le médecin en cas d'allergie aux anesthésiques locaux).

Il ne faut pas réaliser de soins dentaires quinze jours avant et après l'injection. Les saunas, hammams et sport sont contre indiqués dans les quinze jours qui suivent l'injection.

EFFETS SECONDAIRES
Les effets secondaires habituellement liés aux injections peuvent se produire : saignements transitoires de la taille d'une pointe d'aiguille ou douleurs transitoires, rougeurs localisées au point d'injection, ecchymoses, voire léger œdème, disparaissant dans la plupart des cas en deux à six jours. Possibilité d'hématome pouvant entrainer une éviction sociale de quelques jours.

CONTRE INDICATIONS
Elles sont liées aux contre indications des produits d'injection
  • Toxine botulinique : maladie neuro-musculaires
  • Produits de comblement : maladies auto-immunes, Sarcoïdose, Hépatite C, maladies dermatologiques, Herpès en poussée, uvéite. RELATIVES : Spondylarthrite ankylosante.


Mise à jour de cette page : mai 2018

Politique de confidentialité

 
Docteur Eric Allamagny
Retourner au contenu | Retourner au menu