Sous maxillectomie : ablation de la glande sous-maxillaire - Dr Eric ALLAMAGNY, ORL, Chirurgien cervico-facial, Médecine esthétique, Nancy (54) Metz (57) Lorraine France

Aller au contenu

Menu principal :

Interventions


" Respirez facilement
Entendez clairement
Dormez paisiblement..."


Orientation

Sous maxillectomie : Ablation de la glande sous-maxillaire


La sous-maxillectomie est l’ablation totale de la glande sous-maxillaire, glande salivaire située sous la partie horizontale de la mâchoire.

Afin que vous soyez clairement informé du déroulement de cette intervention, nous vous demandons de lire attentivement ce document d’information. Votre chirurgien est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

 N’oubliez pas de dire à votre chirurgien les traitements que vous prenez régulièrement, et en particulier, Aspirine, anticoagulants… N’oubliez pas de signaler si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, en particulier médicamenteuse. Enfin n’oubliez pas d’apporter, lors de l’hospitalisation, les documents médicaux en votre possession : prises de sang, examens radiologiques notamment.

BUT DE L’INTERVENTION
Cette intervention permet de procéder à l’ablation de la glande sous-maxillaire, soit parce que celle-ci est porteuse d’une tumeur dont il est indispensable de préciser la nature bénigne ou maligne, soit parce que cette glande est le siège d’une inflammation, voire d’une infection chronique d’origine lithiasique (calcul), ou autre.

REALISATION DE L’INTERVENTION
L’intervention se déroule habituellement sous anesthésie générale. Une consultation d’anesthésie pré-opératoire est indispensable. Il est de la compétence du médecin-anesthésiste-réanimateur de répondre à vos questions relatives à sa spécialité.
L’intervention nécessite une courte incision en regard de la glande, dans un pli cutané. La glande sous-maxillaire est enlevée par dissection de proche en proche en libérant la glande pour lier son canal évacuateur, qui vient se terminer dans la cavité buccale sous la langue. En cas de tumeur, la pièce sera adressée pour analyse pendant l’intervention pour connaître sa nature. En cas de tumeur maligne, il faut alors contrôler les ganglions situés autour de la glande et les faire analyser. Il peut s’agir, dans ce cas, d’un véritable curage ganglionnaire. En cas de calcul, il faudra s’assurer de l’absence de calcul dans le canal évacuateur de la glande ; il est parfois nécessaire, de ce fait, de faire une petite incision par voie endo-buccale, sous la langue.
La durée de l’intervention est variable et fonction des difficultés chirurgicales et des résultats de l’examen histologique per-opératoire. La durée de l’hospitalisation et les soins post-opératoires vous seront précisés par votre chirurgien.

Mise à jour de cette page : avril 2017

 
Docteur Eric Allamagny
Retourner au contenu | Retourner au menu