Nez bouché, obstruction nasale : septoplastie - Dr Eric ALLAMAGNY, ORL, Chirurgien cervico-facial, Médecine esthétique, Nancy (54) Metz (57) Lorraine France

Aller au contenu

Menu principal :

Interventions


" Respirez facilement
Entendez clairement
Dormez paisiblement..."


Orientation

SEPTOPLASTIE - REMODELAGE DE LA CLOISON NASALE

Symptôme du "nez bouché" Obstruction nasale


Afin que vous soyez clairement informé du déroulement de cette intervention, nous vous demandons de lire attentivement ce document d’information. Votre chirurgien est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

La déviation de la cloison nasale peut entraîner une obstruction nasale, un ronflement ou favoriser une infection de vos sinus et parfois de votre oreille. Elle peut, dans certains cas, s’associer à une déformation externe de votre nez.
La septoplastie permet de remodeler la cloison nasale pour améliorer la respiration et éventuellement le ronflement. Le résultat obtenu sera fonction de l’importance de la déformation anatomique constatée.



REALISATION DE L’INTERVENTION

Pour améliorer la tolérance de l’intervention, une anesthésie générale est souvent proposée et programmée. Il est de la compétence du médecin-anesthésiste-réanimateur de répondre à vos questions relatives à sa spécialité. Une anesthésie locale sera le plus souvent réalisée en complément, en utilisant de la Xylocaïne.
L’intervention s’effectue par les voies naturelles, sans cicatrice cutanée, sauf cas exceptionnels où elle pourra nécessiter une incision cutanée minime, peu visible.
Une contention endo-nasale est assurée par un méchage et/ou la mise en place de plaques de Silastic.
Ceux-ci seront retirés au bout de quelques jours, comme vous le précisera votre chirurgien. Un traitement antibiotique peut être prescrit pendant quelques jours après l’intervention.

La durée d’hospitalisation et les soins post-opératoires vous seront précisés par votre chirurgien.

 N’oubliez pas de dire à votre chirurgien les traitements que vous prenez régulièrement, et en particulier, Aspirine, anticoagulants… N’oubliez pas de signaler si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, en particulier médicamenteuse. Enfin n’oubliez pas d’apporter, lors de l’hospitalisation, les documents médicaux en votre possession : prises de sang, examens radiologiques notamment.

Mise à jour de cette page : avril 2017

 
Docteur Eric Allamagny
Retourner au contenu | Retourner au menu